| avt.li/msf" />

Chèques cadeaux, cartes cadeaux, solutions dématérialisées : un point sur les avantages sociaux à Noël.

La fin de l’année est LA période la plus chargée des élus de CE / DUP.

Quels que soient leur taille et leur budget, la plupart des comités d’entreprise (CE) et de plus en plus de petites entreprises veulent marquent le coup et s’inscrire dans la magie de Noël et des fêtes de fin d’année.

En entreprise, qu’ils soient offerts directement par les employeurs (dans les entreprises dépourvues de CE) ou par les comités d’entreprise, les chèques ou cartes cadeaux sont le cadeau par excellence. Offrir de l’argent, sous ce format toléré par l’URSSAF pour les exonérations de cotisation et charges sociales, reste la garantie la plus sûre de proposer un avantage qui plaise à tous.

Alors chèques ou cartes cadeaux?

Chèques cadeaux : le confort d’une solution traditionnelle

Les chèques cadeaux sont la solution traditionnelle. Les salariés reçoivent dans un chéquier des coupures de 10euros ou 20 euros, à dépenser auprès des enseignes partenaires de la société émettrice.

Le principal avantage du chèque cadeau

Dans un premier temps, c’est un cadeau, donc ça fait toujours plaisir.
Ensuite, la validité, un an en général, et l’importance du réseau de partenaires sont autant d’atouts. Les chèques cadeaux étant bien implantés (début des années 1980), il faut dire que le réseau a eu le temps de bien se développer.

Quelques inconvénients

Combien de fois vous est-il arrivé d’être à la caisse et … de vous apercevoir que vous n’avez pas pensé à prendre vos chèques cadeaux ?!

Tout aussi frustrant, le pourboire « forcé » que vous vous trouverez obligé de faire à telle ou telle autre enseigne, parce que votre article ne fait pas pile poil le montant de votre chèque ? Ou alors à défaut de pourboire forcé, vous voici obligé de « compléter » avec un article dont vous n’avez pas forcément besoin, mais pas question de faire cadeau de votre chèque cadeau!

En coulisses, le problème est le même : jamais l’employeur ou le CE ne pourra proposer un chéquier de 95 € ou, le maximum du côté de l’URSSAF pour l’année 2017, un chéquier d’une valeur totale de 163 €. Les coupures sont de 10 ou 20 €.

C’est non négociable.

Des cartes cadeaux pour l’entrée dans le nouveau millenaire

Cette faille et les contraintes supra ont justifié l’émergence des cartes cadeaux.
On serait presque tenté de faire le parallèle avec l’histoire des chèques et des cartes bleues. Là aussi les chèques ont été les premiers sur le marché, en 1865, et les cartes de paiement ont fait leur apparition en 1967.

Pour les cartes cadeaux, il aura fallu attendre deux fois moins longtemps : 20 ans après les chèques cadeaux, les cartes apparaissaient sur le marché.

Les atouts de la carte cadeau

Commençons par les coulisses : les comités d’entreprise et les employeurs qui vont faire le choix d’offrir des cartes cadeaux aux salariés.

Avantage n°1 : le choix du montant. La carte cadeau peut être créditée de n’importe quel montant à l’euro près, pour un minimum de 8€ (il faut que ça vaille le coup quand même) et pour 250 € maximum. 250 € maximum ? Oui, parce que la Banque de France veille au grain, et que les cartes cadeaux considérés comme des porte-monnaie électroniques, font l’objet d’une réglementation très stricte.
Dans tous les cas, on se souviendra que l’urssaf plafonne à 163 € le montant maximum par an (2017) et/ou par évènement des cadeaux dont chaque salarié pourra bénéficier de la part de son comité d’entreprise ou de son employeur dans les entreprises de moins de 50 salariés.

Avantage n°2 : la garantie d’une utilisation effective. Plus pratique, plus facile à emporter sur soi du fait de son format carte bleue, la carte cadeaux est rangée directement dans le portefeuille, en bonne place à côté de la CB,  et dégainée avec aisance lors du passage en caisse.

Un vrai cadeau utile et utilisé donc…

Il faut en effet savoir que la plupart des émetteurs (voire tous) garderont secrète une information clé : le taux des chéquiers ou des cartes cadeaux réellement dépensés.
Un CE distribuant 100 chéquiers ou 100 cartes cadeaux, ne saura jamais combien de ces chéquiers ou cartes ont réellement été utilisés.
Les CE et entreprises ne sauront pas davantage la valeur du montant total réellement dépensé. Ainsi, si on reprend l’exemple de 100 chéquiers ou cartes distribués et qu’on leur attribue un montant de 100 € / support (soit 10 000 € en avantages), le comité d’entreprise ou l’employeur n’a aucune visibilité sur les sommes réellement utilisées par les salariés.
Voilà.

Pour les salariés

Pour les salariés, les bénéfices sont du même ordre que ceux que nous avons appréciés en coulisses :

> les cartes cadeaux sont sécables, et utilisables au centime d’euro près, on ne paie que ce que l’on doit
> plus pratiques, les cartes cadeaux se rangent aisément dans le portefeuille et sont à portée de main au moment où l’on en a besoin ( un conseil : mettez-les dans votre portefeuille dès réception, quelle que soit la joliesse du porte-carte offert avec) .

En embuscade : le tout dématérialisé

On ne saurait comparer les chèques et les cartes cadeaux sans accorder une attention particulière à la nouvelle tendance du marché : le tout dématérialisé.
Vous l’aurez compris, l’idée ici est de proposer aux salariés de bénéficier d’avantages sociaux dépourvus de supports. Tout passe donc par internet et application smartphone. Wedoogift est à l’origine d’une offre inédite dans le secteur, celle que nous explorons ci-dessous.

Le principal avantage : l’avantage étant dématérialisé, il peut aisément être mis à la disposition de tous les salariés, sans contrainte logistique, que les salariés soient dispersés sur divers sites géographiques ou tous réunis sur le même site. Fini les files d’attente le jour J devant le bureau du CE pour récupérer son césame.

Avec la dématérialisation, chacun reçoit son avantage par mail, avec des codes pour s’identifier sur la plateforme de l’émetteur ou son application smartphone.

Pour le coup, il n y a pas plus pratique : tant qu’on a son smartphone et une bonne connexion internet, l’avantage est à portée de clic.

Les sommes non  utilisées sont intégralement récupérées

Pour les comités d’entreprise et les entreprises qui optent pour ce système, LE principal avantage réside dans une transparence qui n’est conférée par aucun des autres acteurs sur le marché : la possibilité de récupérer les sommes créditées sur les comptes qui n’auront pas été activés par leurs bénéficiaires.

On reprend l’exemple? 100 salariés qui bénéficieraient ici de 100 € de cartes cadeaux dématérialisées. En fin d’année, constat que 15 salariés n’auront pas activé leur compte … eh bien les sommes de ces comptes (1500 €) seraient récupérées par le CE.

Voilà tous les éléments réunis pour permettre aux comités d’entreprise et employeurs de faire leur choix en toute connaissance.

Chèques ou cartes cadeaux ? Avantages dématérialisés?

Faire son choix : la qualité des enseignes, plus que la quantité

Les acteurs sont nombreux sur le marché. Pour faire la différence, plus que le nombre d’enseignes affiché, l’important sera surtout de vérifier la pertinence et l’envergure des enseignes partenaires, de négocier les conditions et de s’assurer le meilleur des services.

Une fois les cadeaux émis, sous quelque forme que ce soit, rester attentif aux retours des salariés, voire les leur demander, permettra d’avoir un bon indicateur sur la marche à suivre (et les choix à faire) pour les années à venir.

Et si les salariés pouvaient acheter des cartes cadeaux à offrir à leur tour ?

Pour les comités d’entreprise, en marge des cadeaux faits aux salariés, il pourra également être intéressant de commercialiser les cartes cadeaux (cartes culture par exemple) aux salariés, déduction faite d’un abondement CE ou d’un taux de remise qui aura été négocié en amont avec l’organisme émetteur. Souvenez-vous : les cartes cadeaux sont dans le top 10 des cadeaux reçus en France. En entreprise, certes, mais aussi entre particuliers.

Pour toute information, pour toute remarque sur cet article ou pour partager votre expérience : nous contacter.

Des liens pour aller plus loin 

Les règles de l’urssaf sur les chèques / cartes cadeaux et bons d’achat 

Le marché des chèques et cartes cadeaux : « Pourquoi les chèques cadeaux cartonnent » JDN

L’histoire des chèques en France : « D’où vient le chèque » – histoire BNP Paribas

La carte bancaire en France : « Troc, argent liquide, sans contact: petite histoire des moyens de paiements » – histoire BNP Paribas

Logo Le bonheur en boîte

Abonnez-vous à notre Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les actus CE, les conseils, et les dernières réductions du Bonheur en Boîte...

Merci de vous être inscrit, vous recevrez prochainement notre newsletter.

Share This